Le pôle artistique

L’Education musicale au collège, à quoi ça sert ?

L’éducation musicale conduit les élèves vers une approche concrète et critique du monde sonore et musical. Prenant en compte la sensibilité et le plaisir de « faire » de la musique comme d’en écouter, elle apporte aux élèves les savoirs culturels et techniques nécessaires au développement de leurs capacités d’écoute et d’expression. Par la mobilisation du corps dans le geste musical, elle contribue à l’équilibre physique et psychologique.

Concrètement le cours d’éducation musicale sert à développer diverses compétences, utiles, voire nécessaires à la formation des jeunes à travers une pratique musicale simple et agréable (chant, auditions, création).
Il permet de développer sa sensibilité, son imaginaire, sa mémoire, des facultés d’analyse, et de
concentration.

Faire de la musique au collège c’est vivre ensemble…

Dans le respect mutuel et le travail d’équipe.
Le cours, l’apprentissage, les évaluations se font en partie en équipe.
Tout effort individuel a un impact sur la progression de toute la classe.
D’où la nécessité d’un comportement personnel compatible avec la vie en groupe et le progrès de
tous.

Tolérance et ouverture d’esprit :

Le chant et l’audition permettent de découvrir d’autres réalités culturelles (ou sociales) a priori
inconnues ou peu connues des élèves et ainsi d’élargir l’horizon de ses conceptions culturelles et sa culture générale.

Développement personnel :

L’apprentissage d’un chant se fait par imitation sonore. Pendant les auditions,
l’élève est entraîné à percevoir, puis reconnaître et nommer des éléments sonores pertinents dans
le discours musical.

Développement psychomoteur

Le jeune entraîne son corps, sa voix, au service d’une expression en public, à travers une pratique vocale et /ou instrumentale. 

Il apprend aussi à maîtriser l’effet paralysant du trac (ou du stress en général) grâce aux exercices de décontraction concentration. Il apprend à prendre la parole seul, face à la classe, chante seul, improvise. 

Il apprend à placer sa voix, à développer ses qualités vocales.

Créativité

Les activités d’improvisation, de création sollicitent l’inventivité et affirment l’expression française
orale et écrite (une des priorités du collège étant la maîtrise de la langue).

Les commentaires d'audition (exercices oraux ou contrôles écrits)

Ils permettent la maîtrise du vocabulaire propre à la musique dans le cadre plus général de
l’expression française.

Interdisciplinarité

Le lien est fait avec d’autres matières : situation dans l’histoire (Histoire), dans le monde
(Géographie), utilisation des langues (Français, Anglais, Allemand, et bien d’autres).

La chorale au collège : quelques principes fondamentaux

La chorale est une pratique artistique collective organisée en projet annuel aboutissant à un ou plusieurs concerts et/ou spectacles chaque année.

Les  répertoires peuvent comprendre des œuvres de toute nature : chansons traditionnelles ou contemporaines, comédies musicales, pièces classiques ou romantiques, modernes ou contemporaines, créations originales.

Les répétitions hebdomadaires sont organisées dans un créneau permettant à tous les élèves du collège d’y participer. La chorale est inter niveaux : elle réunit des élèves volontaires et passionnés de la 6e à la 3e.

  • Elle est dirigée par le professeur d’éducation musicale et de chant choral.
  • Depuis 2018 « l’enseignement facultatif de chant choral » est devenu une option que les élèves de 3e peuvent présenter au Diplôme National du Brevet.

Élaborer, chanter, interpréter un projet musical collectif en concert

  • En étant acteur de toute la chaîne de création artistique, des tâtonnements initiaux à la restitution en concert, l’élève développe une identité artistique personnelle et apprend à la mettre au service d’un groupe.
  • L’élève découvre progressivement un projet visant un objectif stimulant : le concert, présentation publique d’un travail abouti et artistiquement revendiqué ;
  • Les sensibilités singulières s’agrègent progressivement en un ensemble artistiquement cohérent dont dépend la qualité du concert ;
  • L’interprétation s’enrichit peu à peu d’un travail régulier sur le timbre, la polyphonie, le rythme, la mise en espace auquel s’ajoutent parfois des éléments instrumentaux assurés par certains élèves ;
  • La mémorisation du répertoire travaillé rend chaque choriste plus disponible à ce qu’il produit et perçoit.

Quelques dates importantes dans l’histoire de la chorale à Jean Monnet

Les arts plastiques

Au sein du collège Jean Monnet, 2 enseignants inculquent les règles des arts plastiques aux élèves avec comme objectifs de mettre les élèves en situation :

  • d’éprouver des émotions esthétiques, de les partager, et de construire sur celles-ci de nouvelles expériences positives, structurantes et indispensables aux futurs apprentissages.
  • de réussir, s’épanouir et s’émanciper en conjuguant sans relâche savoir et plaisir.

 

Les axes du programme cycle 3 : en classe de 6e.

  • LA REPRESENTATION plastique et les dispositifs de présentation
  • LA MATERIALITÉ de production plastique et la sensibilité aux constituants de l’oeuvre
  • LES FABRICATIONS et la relation entre objet et l’espace

les axes du programme cycle 4 : en classes de 5e, 4e, 3e.

  • LA REPRESENTATION: image, réalité et fiction
  • LA MATERIALITÉ: l’objet et l’oeuvre
  • L’OEUVRE: l’espace, l’auteur et le spectate